disquaires

 

 

 

 

Avant 1990 Budapest comptait un nombre considérable de lieux où étaient vendus des disques. Outre quelques disquaires spécialisés, il y avait beaucoup de librairies qui vendaient des disques ainsi que la chaîne d'électroménager Keravill (qui sera dissoute en décembre 2004).
En 1981 les disques vinyles 33 tours Hungaroton coûtaient 70 forints pour le classique et 90 forints pour la pop. À l'époque le cours réel du forint était 1 FRF = 7.50 HUF avec une décote de 20% pour les touristes (habitude gardée encore aujourd'hui par le bureau de change de l'aéroport de Budapest). En clair on vous donnait 7.50 - 20% de 7.50, c'est-à-dire 6 forints pour un franc. Cela mettait les disques à 11.70 et 15 francs alors qu'en France c'était 5 fois plus cher. En ces années-là un Français voyait son pouvoir d'achat en Hongrie multiplié par 5 et même 10 pour certains produits comme les épices par exemple. Les Autrichiens voisins venaient par milliers chaque week-end acheter les réputés produits hongrois (bières, alcools, vins blancs, produits alimentaires, disques, porcelaine, accessoires cuisine, serviettes éponge, tissus, ...) à prix exceptionnels. Un repas complet dans un restaurant n'excédait jamais 35 forints (6 francs soit 1 euro). Le business marchait bien malgré les lourdeurs de la douane.

Voilà le contexte jusqu'à la chute du mur bien que dès 1986 commence à apparaître une inflation. La parité franc / forint passe de 6 en 1986 à 10.90 en 1990 mais comme les prix augmentent plus que le forint ne baisse les touristes voient leur fabuleux pouvoir d'achat fondre. Les Autrichiens ne viennent plus. Les produits hongrois disparaissent peu à peu. Les produits mondialisés, limités en qualité, les remplacent. Du coup maintenant ce sont les Hongrois qui font du shopping en Autriche où les prix sont parfois inférieurs à ceux de la Hongrie.

Les ventes de CDs en Hongrie ne commencent véritablement qu'après la chute du mur de Berlin en 1990. La Hongrie n'a même pas d'usine de pressage. Elle commence avec Gloria (1988 - 1992) dont le niveau technique laisse à désirer. Les pressages sérieux pour la musique classique Hungaroton sont réalisés par Sony (Autriche). En 1992 apparaît VTCD (VideoTon Compact Disc) qui n'est autre que Gloria privatisée. Ce n'est pas encore le top au niveau des transferts. Il faut attendre le milieu des années 90 pour voir VTCD rejoindre les meilleurs. Je dirais même que maintenant je les trouve supérieur à beaucoup. Cette compagnie à l'avantage de presser la quasi-totalité des labels hongrois, des autoproductions hongroises et même des majors installés en Hongrie.
Le taux de TVA sur les CDs est de 27% en Hongrie contre 19.6% (bientôt 20%) en France.
Le site Rock Diszkont, qui a référencé avec précision des centaines de CDs hongrois (tous styles confondus), peut vous aider dans vos recherches.

Les pochettes de 45 tours mises en illustration ci-dessous datent toutes des années 80.

 

 

 

 

Napoleon Boulevard

 

Rozsaszin Bombazok

 

RH+

 

Erik

 

Nevtelen Nulla

 

Brody Janos

 

Fesztival 81

 

Csako Ildiko

 

 

 

disquaires

 

Alexandra

Libraire vendant des CDs. Un des plus important est celui du mall Duna Plaza mais hyper mal agencé malgré son mobilier en bois assez classe. Dans le mall Corvin un nouveau Alexandra s’est ouvert mais le choix en CDs hongrois est restreint et pas aéré ce qui rend toute recherche laborieuse. Néanmoins j’y ai trouvé quelques CDs assez rares.
Je vous déconseille l’achat de rééditions Hungaroton faites par Alexandra, c’est du travail d’amateur.
En 2017 cette enseigne met subitement la clef sous la porte faute d'une gestion rationnelle alors qu'elle aurait très bien pu survivre en clarifiant son agencement et en y ajoutant quelques produits d'appel (confiseries made in Hungary, T.shirts made in Hungary, œuvres d'artistes hongrois, ...).

 

Fotex

Outre le développement photo cette entreprise vendait aussi des disques. Leur grande boutique avec un étage place Martinelli (aujourd’hui place Szervita) à quelques dizaines de mètres de Rózsavölgyi avait un excellent choix. Fin 2000 elle remplace VIRGIN Megastore dans le mall Duna Plaza mais ne tiendra que 2 ans pour laisser la place à Hungaroton qui lui-même échouera.
Depuis Saturn, rebaptisé Media Markt, et Alexandra occupent mollement les lieux. Leur activité est faible et de surcroît les CDs chez Alexandra sont quasiment inaccessibles avec un rangement  en hauteur. Impossible de voir rapidement leur stock sans risquer de tout faire tomber. Je suis persuadé qu’il loupe des ventes avec ce système aberrant.

 

Hotofon

C’est sous ce nom que MCD a officié au 40 rue Jókai en 2007.

 

Hungaroton

L’éditeur de musique d’Etat avec des labels qui lui sont rattachés : PEPITA, BRAVO, PROFIL, FAVORIT, START, KRÊM (jazz) et QUALITON (folk, opérette, ...).
Initialement situé place Vorösmarty jusqu’à 1990.
Entre 1997 et 2002 Hungaroton a réédité en qualité professionnelle des archives intéressantes de son catalogue pop/rock, classique et même des inédits en jazz (une centaine d’enregistrements alors qu’il y en a plus de mille à rééditer). Aujourd’hui ce prestigieux éditeur disparaît dans la brume sans que nous sachions qui le dirige encore.
Ces dernières années leurs magasins dans Skála (Örs vezér) et dans le mall MOM étaient hyper mal tenus, sauf durant une courte période à MOM où j’ai trouvé du classique en très bon état à prix réduit. Lorsque je dis bon état ça veut dire boitier peu ou pas rayé. Heureusement depuis peu Hungaroton scelle la plupart de ses CDs et, si ce n'est pas le cas, Media Markt s'en charge avant la mise en rayon ce qui est un plus hygiéniquement parlant.

 

MCD

Après 1990 la boutique Hungaroton de la place Vörösmarty devient MCD. Quelques années plus tard, en raison de la démolition de l’immeuble, MCD déménage dans un vaste local très agréable tout proche, rue Deák Ferenc. Le magasin était bien tenu avec un rayon nouveautés mais avec toujours cette impossibilité de payer par carte bleue, uniquement en liquide. Puis nouveau déménagement dans un grand appartement au 40 rue Jókai près de la gare de l’Ouest (construite par Gustave Eiffel). Enfin vers 2008 le magasin se retrouve dans les anciens locaux de Léhel  rue Fehér Hajó à deux pas de la place Deák Ferenc. Là, j’ai vu le début de la fin de MCD, tout avait rétréci. En mars 2009 MCD n'est plus qu'un souvenir.

 

M.S.P.

Situé au 6 rue Visegrádi en 2000.

 

Saturn

S’installe en Hongrie en 2004 avec 4 magasins. Absorbé par Media Markt en 2012.

 

Virgin Megastore

Sa présence dans le mall Duna Plaza durera à peine cinq  ans (de 1996 à fin 2000). Le choix y était conséquent.

 

 

 

disquaires

 

Fokusz

Libraire vendant des CDs. Vous les trouverez au premier étage de ce magasin sis au 14 de la rue Rákóczi, station de métro Astoria ou Blaha Lujza. Ici pas mal de folk et des CDs de jazz de l'éditeur BMC, entre autres. N'hésitez pas à demander à un responsable ce que vous cherchez, il consultera son stock sur ordinateur pour vous confirmer s'il l'a ou pas. Tous les disquaires de Budapest peuvent vous rendre ce service.
NB Le magasin a mystérieusement brûlé le samedi soir 16 juillet 2016. Néanmoins le rez-de-chaussée a été réhabilité depuis. Seul le premier étage avec les CDs et vidéos était encore fermé en septembre 2016.
En 2017 le rayon CDs est rétabli mais a nettement rétréci. On y trouve par contre toujours les CDs de l'éditeur BMC et ce, au meilleur prix.

 

Lemezkucko

Petit magasin assez exigu tenu par une personne sympathique. Le fonctionnement (boitiers vides donc non scellés) n'est pas terrible, il est inspiré de ce qui se voyait encore avec le vinyle (pochettes vides) dans certains pays d'Europe il y a plus de 30 ans. Pourtant j'y ai trouvé le dernier Myrtill Micheller scellé mais sur demande car non mis en rayon ni même mentionné sur le site. Ce lieu semble plutôt réservé à une clientèle hongroise car on y trouve aussi beaucoup de rééditions anglaises et américaines des années 60. Conclusion si vous chercher des CDs hongrois indisponibles chez Media Markt, Lira ou autres vous pourrez encore tenter votre chance ici en demandant au patron s'il ne les a pas dans ses tiroirs. Depuis le printemps 2017 le magasin s'est agrandi et surtout a considérablment augmenté son stock de CDs hongrois scellés.
Lemezkuckó CD store, Király u. 67, 1077 Budapest

 

Libri

J’aimais certains de leurs magasins notamment celui du mall Mammut (disparu de son emplacement en 2016) ou celui du mall Allee. C’était généralement plus classe qu’Alexandra avec un choix certes microscopique mais souvent passionnant. J’y ai trouvé des choses intéressantes.
Le déménagement de celui du mall Árkád est une horreur. L’ancien en bout de mall était hyper sympa et en plus il vendait des CDs. Aujourd’hui le magasin est très froid avec comme innovation dérisoire une cafétéria mais plus de CDs. Libri se désengage de la vente de CDs apparemment.

 

Media Markt

S’installe en Hongrie en 1997 pour atteindre 17 magasins. SATURN (4 magasins en Hongrie) a été absorbé en 2012 par Media Markt qui employait fin 2012 près de 1200 personnes. En 2013 les temps ne sont pas roses. Le choix se restreint même dans les meilleurs (Mammut, Árkád, WestEnd). Ce phénomène impressionnant atteint la plupart des pays d’Europe mais pour l’instant pas l’Autriche voisine avec ses 4.8% de chômeurs. Il y a même un copieux rayon disques vinyles dans le SATURN du mall Gerngross à Vienne (Autriche). C'est à trois heures de train de Budapest (9000 forints l'aller-retour soit 30 euros - tarif 2014).

 

Rozsavolgyi

Le disquaire mythique de Budapest fondé au début du XXème siècle. De 1981 à 1984 je logeais à 100 mètres de là. Je m’y rendais souvent au point d'en connaître tous les recoins. Ce magasin était le meilleur de Budapest en ce temps et les clients nombreux. Il fallait faire la queue à la caisse.
Le magasin Rózsavölgyi de par son emplacement a un potentiel commercial très fort mais les CDs sont mal classés, souvent pas scellés (boitiers sales) et de surcroît chers. Le café deux étages plus haut est sympa mais là encore mal géré (offre non pertinente sur la carte, agencement limite).

 

 

.    

 

 


 

 

disquaires

 

filmzene

 

satobbi

 

pepita

 

a station Keleti pályaudvar
Media Markt


arkad station Örs Vezér Tere (terminus)
Media Markt


corvin plaza station Corvin-negyed
Alexandra


duna plaza station Gyöngyösi utca
Media Markt


d station Népliget puis tramway ligne 1 station Mester utca
Alexandra


Mammut station Szél Kálmán tér
Alexandra Libri Media Markt


westend station Nyugati Pályaudvar
Media Markt


plus
Lemezkucko 1077 Budapest, Király utca 67.
Rozsavolgyi 1052 Budapest, Szervita tér 5.
Fokusz 1072 Budapest, Rákóczi út 14. (1er étage)
Alexandra 1075 Budapest, Károly körút 3/C


 

 


 

 

Hungaroton

Les CDs Hungaroton deviennent rares chez les disquaires de Budapest. En 2012 on pouvait encore en trouver en classique chez Saturn (Mammut) à 990 forints (3.50 euros). Le téléchargement légal sur lequel tablaient certains cadres de chez Hungaroton à l'instar de leurs collègues des majors ne s'est pas avéré totalement viable et ce, pour de multiples raisons qu'il serait trop long d'évoquer ici.
Récemment (surtout depuis janvier 2016) leur politique a changé. Ils ont compris que YouTube était un outil promotionnel irremplaçable en publiant une grande partie de leur catalogue mais aussi de leurs archives jamais rééditées. Outre une qualité sonore de haut niveau, ceci est une aubaine pour les acheteur de CDs qui peuvent enfin acheter en connaissance de cause. Toutefois comme seuls les titres des chansons ou la mention "various artists" apparaissent, il ne vous sera pas aisé de trouver ce que vous cherchez. J'ai donc commencé à établir une quinzaine de paylists pour vous aidez à retrouver ces publications; en voici cinq exemples : Archives HUNGAROTON Jazz, Archives HUNGAROTON 1990-1999, Archives HUNGAROTON 1962, Archives HUNGAROTON Classic, Le rock hongrois des années 80.


Hungaroton

Le siège de l'éditeur Hungaroton se trouve-t-il encore dans ce luxueux immeuble proche du mall MOM Park?

 

 


 

 

1986

L'Interpop fesztivál de Siófok fut en quelque sorte l'ancêtre de l'actuel Sziget fesztivál de Budapest. Ci-dessous figurent quelques exemples de vinyles de cette époque. Leur prix unitaire était de 30 forints soit 5 francs (0.75 euro).

 

Smog Satobbi
   
Kaszab Tibor Kiss Gabi
   
Bario Jade
   
Z zi Labor Nyeso Maria
   
Falusi Mariann Csuka Monika
   
Frutti Nevtelen Nulla
   
Deak Erzsi Dioniszieff K.

 




 

 

Kodaly Zoltan

 

Kodaly Zoltan Encore une adresse de disquaire / libraire de l'époque ancienne qui a perdu beaucoup d'intérêt aujourd'hui. Pourtant juste après la chute du mur ce disquaire a vendu un nombre conséquent de 78 tours récupérés auprès de particuliers. À un franc l'unité (15 centimes d'euro) j'aurais pu acheter le stock entier et le ramener en France. Malheureusement le poids trop lourd de ces disques m'en a dissuadé. Finalement j'en ai quand même sauvé deux choisis parce que visuellement ils semblaient en excellent état.

 

 

MHV MHV MHV

MHV

 

 


 

 

Rozsavolgyi

 

Rozsavolgyi Ci-contre le vestige d'un sac Rózsavölgyi des années 80. Depuis la place Martinelli a été renommée place Szervita.
Dans ce magasin la quasi-totalité des disques 30cm étaient rangés verticalement dans des casiers en bois comme cela existait au rayon classique de l'ancienne FNAC Wagram.
Un large choix allié à une atmosphère intime caractérisait ce disquaire mythique. Une sacré époque!
Vers fin 1999 Rózsavölgyi & Társa a commencé à rééditer avec plus ou moins de bonheur, sur une centaine de CDs, des enregistrements antérieurs à 1965. La pureté du son original reste à améliorer. L'anglais Michael J. Dutton de chez Vocalion est un maître en ce domaine, beaucoup devraient s'inspirer de son travail exceptionnel.

 

Rozsavolgyi
Reflex argentique CANON AT-1
objectif CANON 50mm f/1,8

Rozsavolgyi
Ultra compact PENTAX Optio A20

Rozsavolgyi
Reflex NIKON D7000
objectif NIKON Nikkor 35mm f/1,8

 

 


 

 

audio

Contrairement à ce que pourraient penser certains, la Hongrie produisait jadis de l'électronique : BEAG (sonorisation professionnelle), ORION (téléviseurs, enceintes, amplis, ...), VIDEOTON (semblable à ORION avec en plus des radio-cassettes FM de qualité et solidité exceptionnelles), BRG (cassettes et bandes magnétiques de qualité comparable au japonais MAXELL, filiale du groupe Hitachi).
Aujourd'hui la hifi hongroise se résume à ETALON Acoustics de László Szallay ou encore HEED qui n'est autre que la renaissance du légendaire ampli anglais Obelisk. La FNAC digitale à Paris vendait ce matériel il n'y a pas si longtemps.

 

Orion

 

Orion

Enceinte ORION mambó HS 9 (impédance 8Ω, puissance admissible 25/30W).


Ce petit modèle de la gamme ORION était capable de supporter des puissances bien supérieures à celle annoncée puisque un ampli de puissance de 100W, type MARANTZ Model 140, ne lui faisait pas peur. Ses performances sont arrivées jusqu'aux oreilles des spécialistes de la hifi à la fin des années 80.
Leur prix incroyablement bas, une vingtaine d'euros l'unité, a fait tourner la tête à quelques importateurs qui le multipliaient par 10.

 

 


 

 

Beag

Beag

Microphone BEAG MD 231.


BEAG (Budapesti ElektroAkusztikai Gyár) éait une société spécialisée dans la sonorisation mais fabriquait également des éléments hifi.
Ce modèle coûtait 2110 forints en 1988 soit 220 francs ou 34 euros.

 



 

 

Orion

 

 

Orion

 

Au-dessus du numéro de série (à droite) est mentionné le prix : 5500 forints, soit à l'époque (milieu des années 80) l'équivalent de 1000 francs (150 euros). La conception tout métal en taille réduite a clairement inspiré dans le pays voisin le constructeur autrichien Pro-Ject. Orion existe toujours mais a abandonné la hi-fi tout comme jadis le fit Braun en Allemagne.
Outre l'amplificateur Orion SE 1025 B, il y avait l'enregistreur de cassette SM 1025 et le tuner ST 1025 auxquels nous pouvons ajouter l'ampli-tuner SR 1025, le tuner ST 240, la platine cassette SM 250 et l'amplificateur SE 260, sans compter une importante gamme d'enceintes acoustiques.

À la même époque Videoton fabriquait également de la hi-fi et aussi d'étonnants radio cassettes comme le RC4621 (1977) et le RC4622s (1979). Ce matériel banal m'a pourtant induit en erreur un jour que je me promenais dans une rue calme de Szentendre. J'ai cru entendre un petit orchestre tzigane qui jouait dans une cour alors qu'en fait, arrivé au niveau de la source sonore, j'ai aperçu un radio cassette Videoton placé en haut d'un mur diffusant un programme en FM. Cette musique accompagnait des ouvriers du bâtiment qui travaillaient là, derrière ce mur. Cette vraie FM sans compression ni surmodulation avec des sources analogiques (présence et véracité des timbres) était merveilleuse.

Comparez le son Orion avec du matériel très haut de gamme à condition évidemment que votre ordinateur ait une carte son de qualité et que vous-même écoutiez à l'aide d'un casque très dynamique (type Bose ou autre). Toutefois vous resterez tributaire du niveau qualitatif des microphones utilisés pour la vidéo encore que, avec du matériel comme l'enregistreur ZoomH4N (ou Zoom H4N Pro) relié à des microphones Electro-Voice EV RE16 + EV RE20 + 1 paire de Neumann KM184, le son donne ça.

Orion (Hungary)

Harbeth (England) + McIntosh (USA)
Harbeth (England) + Triode (Japan)
Metronome Audio (France) + Focus Audio (Canada)
Tannoy (England) + McIntosh (USA)
Tannoy (England) + Cambridge Audio (England)
B&W (England) + Classé Audio (Canada) + Marantz (USA)
B&W (England) + Classé Audio (Canada)
TubeGuru (USA)
Focal (France) + Onkyo (Japan) + Tascam (Japan)
Canton (Germany) + Onkyo (Japan) + Tascam (Japan)
Audioplan (Germany) + Jadis (France) + Norma (Italy) + Tsakiridis (Greece)
Sonus Faber (Italy) + McIntosh (USA)
ProAc (England) + Krell (USA)
Audio Research (USA) + Krell (USA) + ATC (England)
Bryston (Canada) + Magnepan (USA)
Conrad-Johnson (USA) + JBL (USA)
Conrad-Johnson (USA) + Linn (England) + Spendor (England)
Mark Levinson (USA) + JBL (USA)
VPI (USA) + Koetsu (Japan) (voir le prix délirant des cellules Koetsu)
VPI (USA) + Fidelity Research (Japan)

Test de percussions en live + hi-end system

Tape recorder museum, Terény (Hungary)
Reel to reel museum, Terény (Hungary)
Histoire des magnétophones hongrois

 



 

 

p

Ceux-ci oscillent entre 299 forints (1 euro) et 5100 forints (17 euros) mais se concentrent plus exclusivement sur une plage allant de 2200 à 4600 forints (7,4 à 15,4 euros). Vu le pouvoir d'achat de 85% des Hongrois ces prix sont très élevés voire insensés. Hammer Records qui inclue Nail, Edge et Hadak Útja Kiadó a fait des efforts en faisant passer le prix de la plupart de ses CDs de 1599 forints (5.30 euros) à 999 forints (3.30 euros). Certes il s'agit uniquement de metal, hard rock et punk mais les enregistrements sont généralement très bons.

La plupart des CDs en photo ci-dessous sont écoutables sur Deezer mais en qualité standard c'est-à-dire en 128 Kbps, un débit plutôt faible face aux 192 Kbps de YouTube.

 

CD

CSEPREGI ÉVA - Neoton swing / DIRTY SLIPPERS - Közel hozzád / SZEKERES ADRIEN - Futok a szívem után

 

cd

CHEROKEE - Üdvözöllek itthon / ÚZGIN ŰVER - Rebucka / JUNKIES - Mi van veled? Semmi?

 

cd

DÉS LÁSZLÓ - Dés 2 / LAÁR ANDRÁS - Tündértantra, vol. 2 / SZÉLKIÁLTÓ - Hymnus a borhoz

 

cd

EGY KISS ERZSI ZENE - Ugató / PALMETTA - Merengő / TRANS-FORMATION - Véda hertje

 

cd

KOVÁTS KRISZTA - Titkosírás / KEREKES BAND - Folklore man / VAD FRUTTIK - Darabok

 

cd

30Y - Szentimentálé / BIKINI - Nem lesz ennek jó vége ... / BABY GABI - Van-e helyem?

 

cd

KÁRPÁTIA - A száműzött / MIZAR - Leszek én ... / POP IVAN - Dreamhunting

 

cd

A KONCERT / MAGASHEGYI UNDERGROUND - Tegnapután / COMPACT DISCO -Stereoid

 

cd

IRIE MAFFIA - What's my name?! / YAVA - Folcore / AWS - Égésföld

 

cd

SPECIAL PROVIDENCE - Soul alert / EICHINGER BAND - Üzenet a kertből / SUGÁRKA - Las puertas abiertas

 

cd

MYSTERY GANG - Helló, helló! / PÉLY BARNA TRIO - Bthefirst (The first) / KALAPÁCS ÉS AZ AKUSZTIKA - Autentikum

 

cd

VUKÁN TRIO - A vihar / OSSIAN - Gyújtópontban / ÁKOS - 40+

 

cd

ODETT - Csillagtérkép / DEMJÉN - Greatest hits, N°2 / CHRONOLOGY - The eye of time

 

cd

GYPO CIRCUS - Villanyos + Akusztikxxx / PROSECTURA - Sándor, József, melegek / SÁMÁN - Sámán

 

cd

HAJÓS JANI ÉS BANDÁJA - Hajós Jani és bandája / COOL HEAD KLAN - Ister gam / ALCOHOL - Házam egy kocsma

 

cd

ÁKOS - Új törvény / HUNGARICA - Oltalmadat remélen / WENDIGO - Audio leash

 

cd

MALEK ANDREA - I love a piano / HERCZEG FLÓRA ÉS A PÉLDÁUL IGEN - Mi jóhet még? / ANDOR KOVÁCS-GYULA KOVÁCS - Guitar-drums battle

 

cd

MRS. COLUMBO - (Re)make up / TATRAI BAND - Illúziók nélkül / HAJDU KLÁRA QUARTET - Come with me

 

cd

KOZMA ORSI QUARTET - Soulprints / SZALÓKI ÁGI - Cipity Lőrinc / REPUBLIC - Bólints Tibi!

 

cd

SZAKCSI LAKATOS TRIO - Na dara! / TIRANA ROCKERS - Sex dealer / CABARET MEDRANO - Esővonat

 

cd

SAVARIA BAROKK ZENEKAR - Il trionfo dell'onestà (A. Scarlatti) / KATICA ILLÉNYI - World famous movie songs and hits / ZORALL - Háztartási rock'n'roll

 

cd

DOROTHY - Fejjel lefelé / NEOTON FAMÍLIA - Búcsúzni csak szépen... / DIKTÁTOR - Minden, amit csak megkívánsz

 

BLACK-OUT - Fekete-kék / FEKETE SEREG - Végvári őrtüzek / HELLAND - Hellness

 

cd

BÉLA SZAKCSI LAKATOS - Climate change / MODERN ART ORCHESTRA - Circular / VIKTOR TÓTH ARURA TRIO - Szemed kincse

 

cd

INTIM TORNA ILLEGÁL - Mindenkinek igaza van / HIPERKARMA - Konyharegény / PÉTER SÁRIK TRIO - Jazz request show, vol. 2

 

cd

FÜRGERÓKALÁBAK - Foxabályzó / PG CSOPORT - 25g / ALMA EGYÜTTES - Téli alma, nyári alma

 

cd

SZÖRÉNYI LEVENTE - Hazatéres / FÉNYES SZABOLCS - Álmaimban valahol / PALYA BEA -

 

cd

ØRDØG - Tíz fekete dal / MESZECSINKA - Kinyílok / PHOENIX RT - Nincs ellenszer

 

cd

HUNGARIA - Rock'n'roll party / DEPRESSZIÓ - Nincs jobb kor / MAGNA CUM LAUD - 999

 

cd

FÁRAÓ - Miénk a rock'n'roll / EGY KISS ERZSI ZENE - Szabad a szív / GHYMES - Szikraszemű

 

cd

THE CARBONFOOLS - Carbonbliss / REPLIKA - Az élvezetek földjén / SÁRI SZABOLCS SEPTET - Kartal blues

 

cd

PLUTO - Fedélzetre! / ROBY DELY GROUP - Downtown stories / SZÉCSI PÁL - Kósza szél

 

cd

KISCSILLAG - Szeles / NILS - Mindenkivégez / COLORSTAR - Flow

 

cd

KASZAKŐ - Édenkert / HOOLIGANS - História / VASTRABANT - Told be!

 

cd

ELEFÁNT - Vérkeringő / JUHASZ ATTILA JAZZ QUARTET - Voodoopest / ZORÁN - Közös szavakból

 

cd

HONEYBEAST - A legnagyobb hős / OSSIAN - A lélek hangja / ALMA EGYÜTTES- Bio

 

cd

GÁBOR GADÓ QUARTET - Ungrund / MIHÁLY BORBÉLY QUARTET - Hungarian jazz rhapsody / KRISTÓF BACSÓ QUARTET - Nocturne

 

cd

HERCZKU ÁGNES - Bandázom / TOMPOS KÁTYA - Keresztül európán / NAGY ÁDÁM - Wörk projekt

 

cd

DINAMIT - Mindörökké / SZARKA GYULA - Ámor és az őrület / BERKI TAMÁS - Minden délibáb

 

cd

GREAT HUNGARIAN VOICES - Veronika Kincses / VÖRÖS NIKI - Ask yourself why / LOVÁSZ IRÉN - Hangtájkép

 

cd

BIN-JIP - Heavy / GÁBOR VARGA JAZZ TRIO - Up jazz, cool jazz / HOLDVIOLA - Túl a vízen

 

cd

CHROME RT - Reinkarnáció / ZOLBERT - One / KARD - Szívemen a dal

 

cd

MARGARET ISLAND - Egyszer volt / TRADEMARK - Memoár / SOUTHERN COMFORT - Blues'n'roll

 

cd

CSÍK ZENEKAR - Senki nem ért semmit / BUDAPEST AIRES - Eternity tango / LAJKÓ FÉLIX - Végtelen

 

cd

BALÁZS ELEMÉR GROUP - The new BEGinning / OLD BOYS - 25 év / DUKAI REGINA - Csak szeress...

 

cd

BORLAI-ZSOLDOS - Supercussion 1995 / HOBO BLUES BAND - Vadászat / JOYMUSIC BAND - Hey Joy!

 

cd

RT - Feketeleves / FERRY - Közelebb hív / KÁLLAI KISS ERNŐ - A Kállai-dinasztia

 

c

BÉLA SZAKCSI LAKATOS - Live at Müpa / SZABADOS GYÖRGY - Boldogasszony földje (harangok) / ILDIKÓ VÉKONY - With malletts and strings

 

c

EGÉSZSÉGES FEJBŐR - Édes földünk, szép hazánk / GÁBOR GADÓ QUARTET - Psyche / CSANYI-LATTMANN QUARTET - A walk on thr beach

 

cd

E.K. AVENUE - Moonbike / ULBRICH-KERTESI-PRUNYI - Songs & duets (Donizetti & Rossini) / KÉKNYÚL - The wind plays me

 

cd

1705 - Zone / ELEMÉR BALASZ - Always that moment 2 / JÁNOS ÁVÉD-MÁRTON FENYVESI-ÁKOS BENKÓ - Balance

 

cd

MYRTILL MICHELLER & TIBOR PINTÉR - Same as you / SZULÁK ANDREA QUINTET - Például te... / VASÁRNAPI GYEREKEK - Vasárnapi gyerekek

 

cd

PROSECTURA - Szegény ember kézzel nőz / IVAN AND THE RARAZOL - The all right nows / PALYA BEA - Tovább nő

 

cd

EGÉSZSÉGES FEJBŐR - Múltról mesél a magyar ének! / PADDY AND THE RATS - Lonely hearts' boulevard / AURORA - Még nem ez a tréfa vége

 

cd

NIKSON - Preachers go to hell / DEALS - Át a világon / PANKSAPKA! - Tánc az ördöggel

 

cd

ATTILA LÁSZLÓ AND FRIENDS - Just trust / VUKÁN GYÔRGY - Tangerine moon / VASHEGYI GYÔRGY - Messe pour Mr. Mauroy (Charpentier)

 

cd

AMIGOD - Love story / DÉS LÁSZLÓ, BEREMÉNYI GÉZA, BÁSTI JULI, CSERHALMI GYÖRGY - Hallgass kicsit / DOLLY ROLL - símogass napsugár!

 

cd

NÁRAY ERIKA - Női dolgok / KAPÓCS ZSÓKA - Karády dalok / 100 FOLK CELSIUS - Miki Manó 2000

 

DE FACTO - Nihil / FÓKATELEP - Fókatelep / AURORA - Se fájdalom & Se félelem

 

PATCHÉ - Szívhang / PÁTKAI ROZINA - Paraíso na terra / DÉS LÁSZLÓ & GESZTI PÉTER - A Pál utcaI fiúk

 

KATICA ILLÉNYI - Theremin christmas / ÖRÖKSÉG - Szabadság és szerelem / MARTA SEBESTYÉN - World star of world music

 

DOPE CALYPSO - Banzai! banzai! banzai! / EGO PROJECT - A középső / ØRDØG - Sötétanyag

 

ESTAFEST! - Bayachrimae / KRISTÓF BACSÓ TRIAD - Pannon blue / MELANOIA & QUATUOR IXI - Red

 

COOL HEAD KLAN - Benzin és vér / WISDOM - Judas / OSSIAN - Hangerőmű

 

RÚZSA MAGDOLNA - Érj hozzám / CSÍK ZENEKAR - Tiszta szívvel / BLUES COMPANY - Terápia

 

MARGARET ISLAND - Bakancslista / KATONA kLÁRI - Válogatás / NOMAD - Márványmenyasszony

 

GRENCSÓ OPEN COLLECTIVE - Rétegzene / BARNABÁS KELEMEN & ZOLTÁN KOCSIS - Hommage à Fritz Kreisler / BABOS' - Makrokozmosz

 

CD 118

ED PHILIPS AND THE MEMPHIS PATROL - Ed Philips and The Memphis Patrol / THE BORGIA - Adélok és Edék / DIKTÁTOR - Balladák

 

CD 119

GUSTAVE TIGER - Chaste and mystic tribadry / GRENADIR MARS - Lepkék / AMBERJACK - Storm

 

CD 120

TOMPOS KÁTYA - Holdjárat / MAKÁM - Szerelem / NYESŐ MARI - Hagyj szabadon

 

CD124

SCHOLA CANTORUM BUDAPESTIENSIS - Hungarian contemporary vespers / LUKÁCS, GRENADIER, HARLAND - Cimbalom unlimited / BÁLINT GYÉMÁNT - True listener

 

CD 121

TITÁN - Égig érő fák / RUDÁN JOE - Lírák / KÁLMÁN OLÁH & ANDREA MALEK - The Michel Legrand songbook

 

CD 122

ROSTÁS REGINA QUINTET - Anonymous letters / MIKLÓSA ERIKA - Másképp / HÉTKÖZNAPI CSALÓDÁSOK - Nihilista rock’n’roll

 

CD 123

SÁRIK PÉTER TRIO - X Beethoven / HONEYBEAST - Súlytalan / HAPPY DIXIELAND BAND & MALEK ANDREA - Azok a boldog békeidők…

 

CD 125

AD ASTRA - Crust of ego / BUDAPEST BÁR - Ünnep (Volume 6) / MOCSOK 1 KÖLYKÖK - Társalog minden csillag

 

p

SEXNUGGETS - I'm a sexnuggets / SELECTION - Útközben / DOROTHY - 555

 

p

MIHÁLY DRESCH QUARTET - Zea / ANDRÁS DÉS TRIO - The worst singer in the world / GÁBOR GADÓ - Veil and quintessence

 

p

THE BALKAN FANATIK - Jazz az a szerelem / APOSTOL - Nehéz a boldogságtól búcsút venni / SZANDI - I love you baby

 

p

PÉTER EÖTVÖS - Concertos / SZANDAI, LÉVY, LUKÁCS - Bartók impressions / SAINT EPHRAIM MALE CHOIR - Orientale lumen III

 

p

RIPOFF RASKOLNIKOV - Odds and ends / RIPOFF RASKOLNIKOV - Lenin street / RIPOFF RASKOLNIKOV, MATYAS PRIBOJSZKI - Room for two

 

p

CSEPREGI ÉVA - Itt vagyok / BELMONDO - Pár piálás / ROMANTIKUS ERŐSZAK - A hazáért

 

MyrtillMyrtill

MYRTILL és a SWINGUISTIQUE - Most szeretnék tinédzser lenni (extraits)

 


 

 

Hungaroton Magyar rock Magyar rock

 

 

 

 

précédentaccueilsuivant