les prix

 

 

 

 

 

Le tableau ci-dessous donne une idée de l'évolution du forint face au franc et à l'euro depuis 1953. Sans être d'une précision absolue les chiffres et fourchettes fournis sont fiables. Une devise s'évalue principalement en fonction de l'offre et la demande. Plus elle est vendue plus elle baisse, plus elle est demandée plus elle monte. À partir de là vous pouvez tout comprendre sur les raisons de la dévaluation du forint après la chute du mur et aussi de l'augmentation des prix.
En 2016, 8% des Hongrois touchent le smic (105 000 HUF brut soit 350 EUR brut par mois pour 40 heures par semaine). Les charges salariales sont de 18.5%.
En 2016, 16% des Français touchent le smic (1466,62 EUR brut soit 1143.72 EUR net par mois avec 35 heures par semaine / tarif horaire 9.67 EUR brut soit 7.55 EUR net).

 

Année 1 FRF = x HUF 1 EUR = x HUF

1953-1970 12.22  
1971 10.83  
1972 11  
1973 9.50 - 11.50  
1974-1976 9 - 10  
1977-1980 8  
1981 7.50  
1982 6  
1983 6  
1984 5.75  
1985 5.20 - 6.20  
1986 6  
1987 7.30  
1988 9.40  
1989 9.80  
1990 10.90  
1991 14.60  
1992 15.70  
1993 16.70  
1994 17.80  
1995 23.50 - 24  
1996 30.70 - 31.80  
1997 35 - 35.75  
1998 35.85  
1999 38.60 - 42.20  
2000 38.80 - 40.40  
2001 36.70 - 40.30  
2002 36.20 - 37.20 237.20
2003   235.40 - 270.30
2004   244 - 262
2005   245 - 252
2006   251 - 256
2007   250 - 255
2008   234 - 261
2009   265 - 316 (07/03/2009)
2010   265 - 282
2011   272 - 315 (14/11/2011)
2012   278 - 309
2013   290 - 307 (18/03/2013)
2014   298 - 316
2015   295 - 324.0332 (16/01/2015)
2016   312 - 318
2017   308 - 311

 

Le smic bulgare est 11 fois plus faible que le smic luxembourgeois. L'Autriche, le Danemark, la Finlande, la Suède, l'Italie et Chypre n'ont pas de salaire minimum. L'Allemagne a récemment opté pour un salaire minimum équivalent au smic français à 16 euros près.


La plupart des gens que je connais en Hongrie gagnent entre 120 000 et 150 000 forints net par mois soit entre 400 et 500 euros mais une caissière de supermarché, elle, ne dépasse que rarement 80 000 forints net par mois (285 euros) ce qui signifie clairement que les salaires hongrois sont 4 fois moindres qu'en France.
À partir de ce constat nous allons maintenant comparer, à qualité égale, les prix au détail. Sont-ils 4 fois moindres? Attention à la pochette-surprise!

 

Produits et services Hongrie HUF Hongrie EUR France EUR

1 litre de lait demi-écrémé 199 - 289 0.65 - 0.95 0.78 à 1.05
pain / pain tradition 169 0.55 1.25
biscottes 300g 359 1.20 1.70
beurre 200g (Hongrie) - 250g (France) 389 1.30 1.80
1,5 litre d'eau plate 129 0.40 0.52
1,5 litre d'eau gazeuse 139 0.45 0.70
1,5 litre soda Apenta orange / équivalent français (Super U, Monoprix,...) 149 0.50 0.80
1 litre de jus de fruit 100% 650 2.20 1.30 à 2.80
fromage Gouda 300g 699 2.40 3
emmental 250g 659 2.20 1.80
1 yaourt aux fruits 125 g (Danone) 59 0.20 0.25
1 sachet chips Lay's 77g 179 0.60 0.90
bière Soproni ou Dreher 0.5 l / bière Leffe 0.50 l (2 x 0.25 l) 189 0.63 1.20
glace Carte d'Or tiramisu 899 3 3
Bécsi virsli 400g / saucisses de Francfort 799 2.70 4.20
jambon au kilo 1990 6.70 9.80
1 kg de viande de porc 1800 6 12
pâté Pick au kg / équivalent Bordeau-Chesnel rillettes du Mans (500g x 2) 1699 5,70 7.20
6 gros oeufs 299 1 2.40
1 kg de tomates 849 2.80 3.50
1 kg de pommes de terre 179 - 369 0.60 - 1.25 0.90
1 kg de carottes 198 0.66 1.30
1 kg de pommes 248 0.83 2.40
1 kg d'oignons 219 0.70 0.79
avocat (pièce) 299 1 1.15
riz 500g 200 0.60 1.30
pates 500g 295 1 1
farine 1kg 169 0.56 1.65
sucre 1 kg 269 0.90 1.20
mayonnaise 400g 449 1.50 2.10
moutarde 140g 240 0.80 0.98
ketchup 500g 329 - 550 1.10 - 1.80 1.90
huile d'olive 500 ml 900 3 4
pommes noisettes 1 kg 449 1.50 1.30
petits pois 750g 399 1.35 2
pizza bolognaise 400g 699 2.35 3.50
salade en sachet 280g 469 1.55 2.40
tablette de chocolat noir avec noisettes 200g 549 1.80 2.20
confiture de framboises 699 2.35 1.80 - 2.50
savon 125g 179 0.60 1
dentifrice 299 - 1599 1 - 5.30 1.5 - 4.50
papier toilette 4 rouleaux 269 0.90 1.50
tarif de l'électricité (kWh) sans les charges 20.16 0.0672 0.0828
abonnement internet illimité + téléphone + TV / mois 3990 - 7990 13.50 - 27 32
CD 900 - 4500 3 - 15 5 - 23
téléviseur Philips 42PFL6008 280 000 935 1200
reflex Nikon 5100 + 18-105VR 180 000 600 619
pass Budapest 7 jours (tarif 2013) / navigo Paris 7 jours zones 1 - 3 (tarif 2013) 4950 16.50 25.65
tarif moyen des loyers au m², centre Budapest / centre Paris 2400 8 30
appartement très bon état de 100 m², centre Budapest / centre Paris 40 000 000 135 000 950 000

 

Eh bien non les prix ne sont pas 75% plus faibles mais en moyenne 30% plus faibles. En clair cela signifie que le pouvoir d'achat des Hongrois est 2.5 fois moindre (75/30) que celui des Français.


Les aberrations tarifaires


b

 



Ce flacon de Betadine de 30ml (10%) est vendu 1172 HUF (environ 4 EUR) dans une pharmacie de la rue Petőfi Sándor à Budapest contre 1969 HUF (6.50 EUR) les 120ml sur internet

 

 

 

 

c

 

 

Le CD ci-contre vendu 1490 HUF chez LIRA (Rákóczi út 14-16. Budapest) l'est à 3499 HUF chez Media Markt (mall WestEnd). Dans leur grande majorité les CDs de l'éditeur BMC (Budapest Music Center) doivent être étiquetés à 1499 HUF (5 EUR).
1705 trio sur Deezer

 

 




Ces écarts très importants sont-ils dus à des étourderies ou des actes délibérés? Depuis fin 2016 début 2017 tout redevient clair : les CDs BMC sont étiquetés à 2499 HUF en moyenne, la fourchette des prix allant de 2199 HUF à 2999 HUF. Lira reste néanmoins légèrement plus compétitif que Media Markt.


Le cas de l'immobilier


Ici le rapport salaire/ prix est quasiment le même qu'en France mais attention les paramètres sont différents.
En France (Paris et grandes villes) le prix de l'immobilier a explosé depuis l'euro mais aussi à cause de la forte demande, les gens cherchant à se réfugier dans la pierre vu les aléas de l'économie.
En Hongrie les prix s'effondrent parce que l'offre est très supérieure à la demande. La population a diminué de 6% depuis 1980. De plus 90% des immeubles de Budapest sont à rénover sérieusement. Il y a beaucoup de joyaux sous la crasse. Les gens riches en désaccord avec la politique actuelle quittent le pays mais la majorité des migrants sont des jeunes en quête de salaires plus élevés. Du coup l'offre devient importante et les prix baissent. Pourtant un appartement de 30 000 000 de forints c'est 200 mois de salaire pour quelqu'un qui gagne 150 000 forints par mois. Les prix réellement bas ne sont donc pas encore là. Seuls environ 15% des gens ont des revenus compatibles avec les prix. Les 85% restants se débrouillent plus ou moins bien.


Le cas des restaurants

C'est sûrement là le plus spectaculaire sur l'envol des prix après la chute du mur. Faire un repas complet avec boisson coûtait 30 à 35 forints (5 à 6 francs soit 0.75 à 0.90 euro) en 1981 contre 15 à 25 euros aujourd'hui. La même chose en France coûtait entre 80 et 120 francs (12 à 18 euros) en 1981 contre le double aujourd'hui. Là encore nous retrouvons cette différence de 30% avec la France. Mais pour être conforme aux salaires un repas complet à Budapest devrait coûter 25 euros / 2.5 = 10 euros soit 3000 forints.


Endettement de la France


Fin 2006 la dette publique s'élève à 1152.2 milliards d'euros;
Début 2013 la dette publique s'élève à 1870.3 milliards d'euros (État 1477.20 ME + Sécurité sociale 212.7 ME + Collectivités locales 170,5 ME + Autres 9.9 ME) soit une augmentation de 62% en 7 ans.
En 2015 le PIB (produit intérieur brut) est de 2422 milliards de USD soit 36250 USD par habitant.
Impôts directs : 41.7% (revenus + sociétés + autres) / impôts indirects : 58.3% (TVA + TICPE + autres).


Endettement de la Hongrie


Début 2013 la dette publique s'élève à 22380 milliards de forints soit 74.6 milliards d'euros (+ 9.5% depuis 2009).
En 2011 le PIB est de 140 milliards de USD et en 2015 de 121 milliards de USD. Le PIB n'est pas un stock de richesses mais un flux d'argent dépensé. Ce chiffre est donc intéressant comparé au nombre d'habitants. En 2015 le PIB par habitant atteint 12300 USD.


Contribution de la France et de la Hongrie dans le budget européen
(145 milliards d'euros en 2015)

France : le montant global est de 22.6 milliards d'euros avec en retour 14.2 milliards d'euros soit un déficit de 8.4 milliards d'euros pour le budget français
Hongrie : le montant total est inférieur à 1% du budget européen soit environ 1.2 milliard d'euros avec en retour un montant de 4.2 milliards d'euros (1260 milliards d'HUF).
Le Royaume-Uni, lui, verse 13 milliards d'euros avec en retour un global de 6 milliards d'euros.

Ce sont les contraintes absurdes de Bruxelles imposées par des non élus, de surcroît anonymes, qui ont créé un ressentiment pour beaucoup de gens au fil des ans et qui, de fait, a débouché sur l'option brexit.
Il suffit de regarder les taux de change du vendredi 24 juin 2016 pour s'apercevoir que la City (les anti-brexit donc) a vendu massivement du GBP contre USD. Pour quelle raison logique? Aucune ou plutôt si : profiter du marasme pour faire bouger les marchés et donc en tirer un bénéfice. Résultat : la livre sterling baisse, le dollar monte et l'euro se déprécie face au dollar. Mais pas de panique, la parité EUR/GBP est seulement à 0.8351 le lundi 27/06/2016 contre 0.9786 le lundi 29/12/2008, il y a donc encore de la marge. Les spéculateurs sont dans l'expectative, ils avancent à pas de loup. Le 17/08/2016 l'EUR/GBP est à 0.866.
Qui sait ou se rappelle qu'avant 1970 une livre sterling valait 15 francs soit 2.29 EUR (deux fois plus qu'aujourd'hui). À l'époque la livre était très demandée en raison de son dynamisme industriel dans de nombreux domaines. Après 1970 les choses se gâtent. Le mouvement punk naîtra de cette désillusion.
Écoutez attentivement ce que disait le visionnaire Philippe Séguin en 1992. La Grande Bretagne a compris au bout de 24 ans. Sera-t-elle la seule?

 

 

 

 

précédentaccueilsuivant